Tana Toraja

18-09-15

Plusieurs jours sont passés depuis mon dernier articles et mon itinéraire initial a bien changé.

J’ai tout d’abord obtenu mon Advance en plongée et ayant tellement aimé ça, j’ai fait une journée de plus de plongée et j’ai pu de nouveau voir  mantas,  requins, poissons, serpents, etc… bref c’était une fois de plus magnifique.

Je devais initialement partir le lendemain pour Lombok mais après avoir discuté avec Ralf et Mat (des allemands) lors de l’apéro après plongée, j’ai décidé de partir sur l’île de Sulawesi.  Ticket d’avion en poche, je partais en début d’après-midi pour Macassar.

Une nuit et une journée de bus et j’arrivais à Rantepao dans la région de Toraja. Cette région est particulière : les maisons traditionnelles (Tongkonan) ont de hauts toits retroussés à chaque extrémité. Ce pourrait  être des ancêtres chinois venus par la mer s’installer ici  Voilà pourquoi ces toits sont en forme de bateau.

Cette région, contrairement au sud, est majoritairement chrétienne mais les  traditions et croyances sont toujours pratiquées .

Le premier jour, j’ai décidé de prendre un guide pour aller à la cérémonie funéraire et visiter les alentours. On va pas  mentir,  il faut négocier durement car on a vite fait de se faire avoir..

Première étape  : la cérémonie funéraire. Je m’attendais à tout sauf à cà…. Dans un premier temps, les buffles, les cochons défilent devant les futurs acheteurs.

La cérémonie funéraire est très importante dans leur coutume et coûte horriblement cher.  Les familles les plus riches sacrifient souvent plusieurs animaux.  On entend les cochons crier, les buffles sont excités comme s’ils sentaient qu’ils partaient pour l’abattoir. On brûle les poils des cochons au chalumeau

Les gens sont très nombreux et leurs vêtements très beaux. Ce sont des funérailles mais on ne ressent pas la tristesse. Il y a des chants, danses, on boit le thé, on mange, les gens rient entre eux, sourient. Les familles économisent énormément pour financer ces funérailles car c’est très important pour eux. Les plus aisés tuent les porcs par dizaine tout comme les buffles à savoir que les albinos sont les plus chers (les prix peuvent s’élever à plus de 3.000 €) et donc seule une poignée peut les acheter. Ces cérémonies se déroulent sur plusieurs jours.

Je ne sais dire ce que j’ai ressenti… pas du dégoût mais je trouvais ça dérangeant et triste en voyant les porc se débattant alors qu’ils étaient saucissonnés à des morceaux de bambou. Je vous épargne ces photos afin de ne pas choquer l’un d’entre vous.


  

  
  

  
  

Après cette cérémonies nous sommes partis à la visite des villages traditionnels ainsi que des tombes troglodytes vieilles de plusieurs centaines d’années.

  

  
  
  
  
  
   
  

Lubuan Bajo

13-09-15

Salemat Pagui

Me voici depuis 3jours à Lubuang Bajo, ville peu intéressante, mais on y vient principalement pour la plongée. En effet,  elle  fait partie d’ un des plus beaux spots de plongée au monde et je comprends pourquoi !

Voilà un moment que je passe par des pays réputés pour la plongée mais n’ayant jamais passé mon padi,  je n’ai jamais eu l’occasion d’en profiter…. Erreur! Quand je vois ce qu’il y a ici,  je me dis que je suis sûrement passée à côté de beaucoup de choses.

J’ai donc passé mon open Water.  J’ai sauté la case piscine pour plonger directement dans la mer le premier jour et j’ai été gâtée! 2 raies Manta dont 1 noire,  des tortues, étoiles de mer bleues, des poissons par miliers, des poissons géants aussi comme j’en avais jamais vus dans l’assiette. On se croirait dans un aquarium géant !

 
    
      

   

  

  

                   

  Après l’obtention de mon Open Water, j’ai décidé d’enchaîner et de passer mon Advance, ce que je suis entrain de faire. Et qui permet donc de plonger à 30 mètres de profondeur. Les journées sont éprouvantes  : départ 7h20,  retour entre 18h/20h. Mais c’est tellement magique!!! Nager au milieu de tous ces poissons, requins, Manta, raies, limaces, étoiles de mer etc.. etc… Depuis le bateau, nous avons également aperçu des dauphins la dans ce parc marin entouré d’îles au sable blanc.  c’est un lieu magique d’où l’on ne veut plus partir.  Si j’avais le choix, je pense que je resterais là jusqu’à la fin de mon séjour. Chaque jour, on voit de nouvelles choses et chaque jour on revient au port ravi qu’on ai vu oû non des poissons extraordinaires.

Lors d’une matinée, nous avons fait escale à Rinca,  île avoisinant Komodo afin de voir les fameux  dragons du même nom… Bon bah c’est impressionnant, ils sont gros, à midi ils se dorent la pilule au soleil et voilà. Honnêtement, je m’extasie plus dans l’eau mais bon étant là,  je peux dire que je les aurai vus :)   

     

    
          

La fin de mon Advance est demain soir et départ dans 3j mais je ne sais pas encore oû… A suivre.

Bajawa – Volcan Inerie

09-09-15

Le départ se fait à 3h du matin soit levée 2h30… après 30min de scooter, départ à la frontale pour l’ascension 2km plus loin. Un ciel étoilée magnifique au dessus de nos têtes et un monstre noir devant nous…  il s’agit du volcan Inerie. Mon guide accompagné de sa machette (les hommes à la campagne en portent tous une à la ceinture) me confectionne un bâton pour m’aider à marcher et ce stick deviendra mon meilleur ami pour les heures à venir…
L’ascension est raide dès le début et le deviendra de plus en plus tout au long de la randonnée. Très vite je me dis « mais qu’est ce qui t’a pris de te lancer là-dedans!… » Après 2h30 de marche, nous nous attaquons à la dernière partie : nos pieds s’enfoncent dans le sable, un pente ultra raide, rien pour s’accrocher… on marche sur la lave rocheuse qui s’effrite … ça durera 1h.  Angoisse :   comment on va redescendre???
Arrivée au sommet, non sans mal, une vue incroyable s’offre à nous et un levé de soleil magnifique. Le calme y règne et le silence est de mise.  Nous sommes que tous les 2,  mon guide et moi ce jour-là et malgré le froid,  je ne bouge plus pour observer ce spectacle.


Derrière, le cratère du volcan qui est très profond, je reste donc loin du bord.

  
Après avoir bien profité du levé de soleil, on amorce la descente et là, c’est la crise.. Je suis passée par toutes les phases : panique, peur, je ne peux plus bouger, envie de pleurer, qu’est ce que je fais là, je veux pas descendre, où  sont les secours!? Ah bah y en n’ a pas…

Si à la montée,  je n’imaginais pas que la descente allait être si difficile !  Je me suis retrouvée bloquée sur le sommet,  ça glissait trop j’avais peur de tomber car toute chute importante pouvait être fatale.  Il  y avait d’énormes crevasses, rien pour s’agripper en cas de chute et la pente me paraissait interminable. Mes jambes je me portaient  plus. Je n’avais jamais ressenti cette sensation vraiment désagréable.   Mon guide qui était en tongs, m’encourageait et après quelques minutes, n’ayant de toute façon aucune autre option possible que de continuer,  je l’ai suivi à allure d’escargot.  Ce fut vraiment interminable,  je n’en voyais plus le bout ! Une fois arrivés sur un terrain plus facile, j’étais vidée de toute mon énergie. Et les articulations n’en pouvaient plus non plus!

4h plus tard, nous voici arrivés  et accueillis par des locaux qui nous proposent de nous nettoyer un peu car on était noirs de poussière. Il n’y a pas d’eau courante là-bas, on se rince  donc avec des seaux d’eau qu’on puise dans des bassines.   Les gens ne parlent pas un mot d’anglais mais sont tellement souriants et gentils.  Au loin, je vois le volcan, la pression se relâche je me dis  » ouahhhh je l’ai fais! » J’étais vraiment contente mais totalement vidée.   De retour à l’hôtel à 9h j’ai fini ma nuit… j’en pouvais plus. hehe

  
La descente a été bien plus dure et longue que la montée mais c’est vraiment une magnifique randonnée qui est loin d’être facile….
J’ai d’ailleurs pris peu de photos déjà parce qu’il faisait froid mais aussi ayant deux pieds gauches, je ne souhaitais pas prendre le risque d’être déséquilibrée…

Bajawa et ses alentours

08-09-2015

Salemat Pagui

Je suis arrivée hier après midi a Bajawa depuis Moni. Cette ville se situant en altitude, il fait très frais la nuit tombée.

Programme de la journée : location d’un scooter pour visiter les alentours. Comme à chaque trajet, les paysages sont magnifiques ici. il s’agit plus de bambous, il y a des cafeiers et quelques champs de clous de girofle, je pense (mais pas sure).

   
    
    
 J’ai également été visiter les villages traditionnels de Bena et Luba. Il s’agit de villages appartenant à des clans qui ne se mélangent pas avec l’extérieur sous peine de mort (les aînés y veillent) en gros ce sont tous des cousins et consanguins. Ces villages sont très particuliers et de différentes tailles mais l’architecture reste la même : bâtiments fabriqués en bois avec un toit de chaume. Les maisons sont ornées de gravures sur bois mais aussi de corne ou têtes de buffle.  Les maison entourent une place centrale sur plusieurs niveaux avec des tombes dans les murs de pierre permettant d’accéder aux niveaux supérieurs. Honnêtement j’ai trouvé ça très beau, mais je doute que la plupart des habitants y vivent encore.  Je trouve que ça commence à être un business touristique au possible mais bon c’est mon avis hein!

   
    
    
    
    

    
    
   
Suite à ces petites visites et balades, je me suis ensuite dirigée vers les sources d’eaux chaudes!! Le bonheur par excellence.  On trouve 2 cascades : l’une avec une arrivée d’eau froide (glacée) et la seconde d’eau chaude (bouillante).  Le but est de mixer les 2. La sensation est fascinante.  J’ai adoré et j’y suis restée je sais pas mais trèèèèèèès longtemps d’autant plus qu’il y avait des petits coins pour se relaxer et lire. Bref un vrai petit coin de paradis.

   
    
 
Le retour se fit gentiment avec tout du long la vue sur le Volcan Inerie dont l’ascension était prévue le lendemain aux aurores. Mais avant de songer à cette ascension qui m’achevera, un petit détour par le marché local était de mise :)

   
    
   

Moni

06-09-15

Salemat Pagui

Me voici arrivée à Moni en fin d’après midi après plus de 2 jours a Maumere. J’ai cru ne jamais arriver tellement le chauffeur conduisait comme un fou entre le mal de transport et la peur de faire une frontale avec une voiture bref le trajet m’a paru interminable 

Comme a Maumere tout les gens nous saluent, demande ou on vient ou fond de grand sourire et ce même a l’autre bout de la rue c’est impressionnant comme les gens sont accueillant et ce même s’ils ne parlent pas un mot d’anglais. Je continue mon voyage seule et parle avec les locaux quand l’occasion se présente c’est à dire tous les 10metres. 

Pour ceux qui s’inquiète j’aime voyager seule en plus étant fatiguée je peux vraiment voguer a mes envies balades, lecture, ecrire,… Je pense continuer à voyager ainsi du moins sur Flores

Déjà que Maumere était assez rudimentaire, Moni l’est encore plus… les gens se douchent et font leur linges dans les cascades pas d’Internet et seul la route principale est goudronnée. On entend les carillons des églises au loin des qu’on prend un chemin on a vite faite de se retrouver dans la forêt. Il est a des animaux de partout et ce je l’avait déjà constaté des le début les villes, les bords de route, les champs sont des fermes à ciel ouvert c’est assez amusant. 

   

Moni
    
    
    
    
   
Quelque chose que je n’avais jamais vu au paravent et je n’ai pas encore eu ma réponse cest que on trouve des tombes devant les maison il existe quelques cimetières mais j’en ai pas vu beaucoup mais chaque maison à sa tombe et de toutes les tailles.

  
En revanche les locaux sont ultra bruyant ici et ce à tout heure du jour et de la nuit entre les coq qui commence a s’exciter des 4h du matin, les chiens, la musique et on y ajoute les gens qui parlent fort (je sais cest le comble venant de moi j’ai changé en une semaine ;)) on dort très mal et très peu… 

Pour preuve, je devais me réveiller à 4h pour aller voir le lever du soleil a bah dès minuit j’étais debout grâce à des voisins qui devaient célébrer quelque chose enfin au moins j’étais a l’heure. 

L’attraction de Moni est le Kelimutu avec ses profonds lacs volcaniques tricolore l’un était turquoise l’autre un peu vert foncé/brun et le dernier voir. 

Ayant mon bus a 9h j’ai fais ma feneasse et j’ai fais l’ascension en moto-taxi le paysage même de nuit était magnifique à passer entre les rizières et un ciel étoilé splendide. 

Il a fallut finir à pied avec ma frontale, seule, ayant que le bruit du vent pour m’accompagner jusqu’au sommet j’étais pas bien à l’aise. 

Mais malgré le froid qu’est ce que ça valait le coup… Çetait splendide! Ce lieux est magnifique et le levé du soleil a couper le souffle. 

   
    
    
     
    
      
   

Maumere

04-09-15

Bonjour bonjour,
Me voici de retour après plus d’un an d’absence, 

J’aurais pu (dû) faire un petit article au mois de février mais l’inspiration me manquait. J’ai pu ainsi profiter pleinement de ma maman avec qui je suis partie au Cambodge 15j.

Voicî 4 ans que j’ai commencé ce blog lors de mon tour d’Asie du Sud-Est, Moyen-Orient et Caucase. Et me voilà de retour en Indonésie, là où avait débuté cette aventure, partagée avec Marion (malheureusement elle a préféré aller en Croatie cette année ;) ).

Je suis arrivée hier soir à Jakarta où j’ai passé la nuit et pour prendre mon vol ce matin à 7h. Avec le décalage horaire, le réveil fut rude (3h30 soit 22h30 en France) arrivée à l’aéroport toute contente de prendre mon vol pour Maumere. Je me présente au guichet. Je regarde ma réservation et là je vois que la réservation est au départ de Lombok -> Maumere…… Chance c’est juste 2 îles à l’est d’ici.. Elise=Boulet. 5h du matin tout va bien. L’avion est complet impossible de me faire rembourser tout va bien… 

Je n’ai donc pas eu d’autre choix que de faire le tour des compagnies aériennes et j’ai fini par trouver une compagnie black listée (je m’en suis rendue compte par la suite) et j’ai pu m’envoler pour Denpasar(Bali) puis Maumere. La première chose dans l’avion qui a retenu toute mon attention, ce sont les sacs à vomi ! Souvenez vous mon article où, avec Marion, on avait eu le droit à ces sacs dans le bus… il y avait des gens malades tout le long du trajet… J’ai donc espéré que mes voisins n’en auraient pas l’utilité. 

Dès mon arrivée en Indonésie, j’ai retrouvé ce que j’aime en Asie : les sourires et de la gentillesse. Les odeurs sont de retour aussi… mon voisin de cabine (qui est très gentil) a été le plus bel exemple, sentant l’épice a plein nez et n’arrêtant pas de se toucher les aisselles et n’arrêtant pas de bouger tout en se remettant les bijoux de famille en place toutes les 10secondes (la classe incarnée) j’ai enfin compris que le sac à vomi pouvait être très utile.

L’avion est un vrai marché ambulant. les hôtesses de l’air vendent, tout en portant la parure, des foulards, des cd, de la crème, du parfum (malheureusement mon voisin n’a pas souhaité le tester). Allez ! on tient bon, le 1er vol se termine bientôt. 

Arrivée à Maumere, quasiment pas de touristes mais un choix innombrable de taxi driver. Chance pour moi j’ai tiré le gros lot : Dino s’avère être super sympa et très intéressant. L’hôtel ne me plaisant pas on a fait le tour de la ville pour en trouver un qui s’avérait être…. complet. Étant guide touristique et ses clients ayant annulé leur séjour, je me retrouve dans un hôtel avec piscine et plage privée à occuper leur chambre gratuitement !! La journée qui avait mal commencé, se termine vraiment en beauté.

   
   
Le soir, je suis invitée au mariage l’oncle d’un des chauffeurs avec lequel il travaille. Arak, whisky et bières était au rdv… Ici les femmes sont plus dans leur coin et les hommes entre eux. Le verre se boit ici cul sec et fait le tour de la table. Autant dire que les mélanges m’ont rendu malade au possible… 

   

  

     
  Je devais partir pour Moni le lendemain, mais au final je suis restée chez Dino où j’ai dormi toute la journée… 

Un barbecue étant organisé pour le soir, nous avons été au marché aux poissons. Les gens habitent sur l’eau dans des maisons sur pilotis. Il y règne une saleté saisissante. En effet il semblerait que tout soit jeté dans l’eau… Là s’étendent des stands de poissons exposés à même la table. au menu ce soir squids et thon au barbecue!

   
    
    
    

   

   

  

  

  

Quelques petites particularités 

– Cuisine et vaisselle : facile, c’est assez rudimentaire, tout est dehors. On fait ça sur un feu de bois à même le sol sur lequel on met les poêles. Pour ce qui est de nettoyer la cuisine, c’est à côté :on la lave dans de grands bacs. Dans certaines maisons, on trouve les toilettes au fond du jardin. Strict munimum un trou, une vasque d’eau pour rincer et c’est tout. La douche : il s’agit d’un tuyau d’arrosage et de l’eau froide. Bref j’ai retrouvé le mode de vie de mes voyages et je me rends bien compte que les vraies toilettes, eau chaude, piscines, n’existent que pour quelques privilégiés et donc principalement pour les touristes. 

     

   

Je suis aussi l’attraction de la ville : on ne voit en effet pas beaucoup de touristes dans les environs. La communication est donc difficile surtout qu’ils ne parlent pas bien anglais et moi pas du tout la langue locale. 

L’Indonésie, comme vous le savez, est composée de plusieurs îles et chaque île à plusieurs ethnies et donc dialectes différents. Afin de communiquer entre eux, il y a la langue nationale qui est l’indonésien et qui leur permet de communiquer . Flores est une île à majorité catholique (l’île était par le passé une colonie portugaise) mais les habitants croient aussi aux mauvais esprits. Il y a des médecins spécialisés qui grâce à leurs pouvoirs.. peuvent discerner si c’est un mauvais esprit qui habite la personne ou si c’est une maladie nécessitant d’être soigné par un vrai médecin. 

Le nombre d’églises à Maumere est impressionnant quand on voit la taille de la ville. Certaines sont en construction et les nonnes sont jeunes! Chose qu’on ne voit plus chez nous…. 

Autre chose surprenante : devant beaucoup de maisons on trouve des tombes juste à côté de la porte d’entrée. Je n’avais encore rien vu de tel. 

Singapore – Fin

Hello,

Après diverses péripéties pour rejoindre Singapour j’ai enfin pu arriver pour ma dernière nuit au Sevva Hotel (oui j’ai fais un petit craquage mais on a pas arrêté de me dire qu’il fallait y aller si on en avait l’occasion..). Quel hôtel !! …rien à voir avec ce que j’ai connu jusqu’à présent !

Le Sevva hôtel, c’est le bulding en forme de bateau avec une immense piscine sur le rooftop. bref c’était magnifique : la vue, la chambre et un personnel très accueillant.

Manque de chance.. seul jour de pluie sur mes 3 semaines… Mais ça ne m’a pas empêchée d’aller profiter le matin de la piscine et des jaccuzy avec une vue dominante et panoramique de Singapour.

J’ai également été me balader dans le centre commercial du Marina Bay s’y trouvait des animations tel que patinoire, canal avec balade en pirogue… quel contraste avec le quartier indien où je logeais lors de mon arrivée..

Singapour restera pour moi un énorme contraste par rapport aux pays voisins d’Asie du Sud Est, pour faire simple, hormis les buildings qui sont impressionnants je n’ai pas vraiment accroché…

Le lendemain, je reprenais mon vol pour Genève avec une escale de 9h à Dubai. Trop fatiguée, je ne suis pas sortie de l’aéroport et je me suis reposée sur leur « chaise transat ».

IMG_5550

Comme à chaque fin de voyage (qui passe beaucoup trop vite), le moral en prend un coup, et le retour est vraiment difficile, mais bon je me rassure en me disant qu’il y en aura d’autres.

Après ces diverses occasions en Asie, je me rends compte que c’est véritablement un continent auquel je me suis attachée : pour les gens, les paysages ainsi que la culture. Mais aussi grâce à toutes les rencontres que j’ai faites durant ces voyages, que ce soit des touristes, des locaux. Certains sont devenus des amis avec lesquels je suis toujours en contact, d’autres ont été de passage mais ont marqué malgré tout un moment dans ma vie.

Ayant connu pas mal de changements cette année, changement de plans professionnels, poursuite des études, je ne sais pas quand et quel sera mon prochain voyage. J’ai des idées tel que : le Transsibérien, l’Amérique du Sud, retourner en Asie du Sud-Est. Mais à ce jour, je ne sais dire si ces projets aboutiront dans un avenir proche car, arrivant à la fin de mes études, il va falloir prendre des décisions.

Mais bon d’un autre côté, ne sachant pas ne pas partir au moins une fois par an….. avec un peu de chance, vous aurez bien un article dans l’année à venir… :)

D’ici là, je vous fais suivre les photos de l’Iran dès que possible ainsi que Budapest.

A tout vite

Rio de Janeiro – Mai 2014

En Mai dernier, pour célébrer mes 25ans, j’ai eu l’occasion de me rendre à Rio pour 5jours, c’est express quand on voit la distance à parcourir et coûteux pour la durée.
Une de mes meilleures amies vivant là-bas et étant née le même jour que moi, c’était l’occasion! Puis bon on a 25ans qu’une fois.
L’avantage d’avoir quelqu’un qui connaît bien le pays/ville et la langue, c’est qu’on ne perd pas de temps dans les transports en commun, à regarder une carte ou à essayer de se faire comprendre. Merci Louise :)
Commençons par le début. Rio en 5jours, ce fut intense en visites et en noix de coco. Pour débuter,  Louise et Fernando alias Féfé (son fiancé) m’ont gentillement offert le logis à Nitteroi. Manque de chance, il pleuvait à mon arrivée et Louise était en retard et je n’avais pas son numéro local (j’avais décidé de partir 5j avant, donc à l’arrache complet).Planifier n’est pas mon fort
Le lendemain, petit déjeuner à l’école d’art de Parque page (où fut tourner beautiful le clip de Snoop Dog et Pharrell Williams), balade dans la ville, plage de Copacabana et direction les fameux escaliers Selaron avec un carrelage d’Annecy!
Le soir (30) nous avons fêté notre anniversaire car Fernando avait un concours le dimanche pour un travail … et oui ici les concours sont les dimanches afin de ne pas empiéter sur les jours de travail !
Samedi, visite du Corcovado (le Christ), de la vieille ville, des marchés, mais aussi une favéla IPP(celles qui ont été nettoyées..) j’ai eu l’honneur de voir le stade de foot avant le Mondial… Pour ce dernier point rien  de passionnant. Héhé. puis direction la plage d’Ipanema où j’ai goûté le fameux cocktail brésilien la Caipirinia (que je n’aime pas du tout ^^).
Le lendemain, nous avons été passer une journée sur  une plage excentrée, magifique et déserte. La vue était superbe.
La fin de journée approchant, nous sommes montées dans le parc naturel qui surplombe toute la ville et d’où la vue est à couper le souffle tout comme le couche de soleil.  Magnifique !!
Je ne peux rien dire sur le pays en lui-même, n’ayant visité que Rio et rapidement.  Les gens rencontrés étaient très sympas, j’ai adoré la nourriture : il y avait des friands au fromage et jambon de partout!! J’en raffole sinon c’est haricots rouges et riz en plat principal ^^.
Je confirme que les brésiliens sont obsédés par le culte du corps… Le long des plages, bon nombre d’appareils de musculation sont mis à disposition et sont utilisés par toutes les tranches d’âges, des cours particuliers de fitness sont donnés sur la plage, se mêlant alors aux joggeurs. Mais le sport phare, et vous vous en doutez bien, c’est le football! Tout le monde y joue : hommes, femmes, ils sont fans. Après le coût de la vie à Rio est quand même assez élevé et les dépenses peuvent chiffrer très vite.
J’ai appris qu’après le carnaval, la chose la plus attendue par les brésiliens est la Coupe du Monde de football tous les 4ans. C’est la fête ! Les trottoirs sont peints aux couleurs du pays, les drapeaux fleurissent de partout, on ne parle que de ça. Cependant, cette année rien de tout ça, les brésiliens on boycotté le Mondial car la majorité des fonds investis provenait du contribuable… les conversations tournaient donc plus sur qui soutient ou non le Mondial et en majorité ils répondaient qu’ils ne voulaient pas en entendre parler.
Sur la plage, c’est en effet string ficelle et petit triangle, ici on aime les fesses et les cuisses! D’ailleurs les mannequins en vitrine ont de bonnes hanches.. Beaucoup de travestis aussi.  Je ne savais pas que Rio était réputée pour ça, je suis tombée des nues quand je l’ai su. J’ai pu le constater la nuit venue… ils sont sacrément aguicheurs et allumeurs… Sans oublier les petites annonces de la cabine téléphonique…
Ces 5jours ont juste été parfaits… Beaucoup trop courts mais géniaux. Beau temps, gens sympathiques, et je suis rentrée bien ressourcée pour mes examens.  Mais surtout, ce fut l’occasion de voir un peu Louise que je n’avais pas beaucoup vue ces 3 dernières années…. elle était partie 3jours avant que je rentre de mon round, cette courge !!
J’ai eu beaucoup de chance et je remercie encore Féfé et sa grand-mère pour leur accueil ainsi que Louli qui n’a pas changé d’un poil et m’a grandement changé les idées. :)
On se voit vite en France si vous ne rentrez pas je reviendrai pour le Carnaval héhé

remembers being on that

Mark « Dutch » Hoffman remembers being on that same field when he was as young as 3 or 4 years old and then throughout his childhood. He and his brother would walk to Newark High after school from what was then the Central School to be at practice with their father, legendary coach Bob Hoffman, and then catch a ride home with him. They also spent countless summer days in The Hive or in the stadium as their father sorted through equipment or worked on the fields..

wholesale jerseys from china Because this is what they do. It is part of what players always end up talking about in their graying reminiscences: the great wins, the outlandish characters they played with and the hell they collectively survived in the summertime. The two a day practice schedule is an NFL player’s initiation. wholesale jerseys from china

Cheap Jerseys from china The loss has haunted her, as she’s tagged it the worst one she’s experienced while at UAlbany. But thinking to go big picture in the news conference, to connect on the court action to who her players are as young women and what they’ll face in the world, that’s a female version of. And one that any of us raising young female athletes should want our daughters to hear from someone who’s had to walk that path in uncomfortable shoes.. Cheap Jerseys from china

cheap jerseys So unless Upton was willing to go to Triple A, I don see a perfect fit right now. Always a good idea to know where your blood lipids are at. You right, this bullpen might not be better than the 2016 version now that Will Smith is out for the year. Si les chaussures baskets adidas nmd noir et blanc moins cher cotent une tonne, vous payez le nom de la wholesale nfl jerseys marque, pas le support et la fonctionnalit. Si vous payez une pnitence, vous obtenez probablement des matriaux mdiocres et cela signifie un soutien gnral mdiocre. Indiquez le bon prix pour le type de chaussures que vous recherchez.. cheap jerseys

wholesale nfl jerseys from china Objective nonpartisan data and economic analysis can help policymakers and the public separate ideology from facts in order to make informed and thoughtful decisions. That intersection of data and its analysis is right in Wharton’s wheelhouse. « Wharton has a strong reputation for using rigorous data analysis and applying that to fact based business decision making, » says Kimberly Burham, PWBM managing director of legislation and special projects.. wholesale nfl jerseys from china

cheap nfl jerseys Doctors. What doctors ;) Sweden’s very special when it comes to medical care, we are far from what the states are so the doctors havent event sent me to rehab yet so i’ll do my rehab on my own! balance plate, walking the dogs and ;) At the moment i’m mostly skating to get https://www.cheapjerseysdeals.com/ my strength back and trying to find a figure ;) but i am taking it easy, no scrimmages, not t stops, no quick stops and turns etc. Just skating ;) but yes you wouldn’t want to meet me on an opposing team mauahahahah ;).. cheap nfl jerseys

Cheap Jerseys free shipping I was now part of the new generation of students. This technology has changed the way a college classroom looks, from PowerPoint, notes typed on a laptop, and textbooks that can now be at the touch of your finger in a device that weighs less than a pound. I have also heard stories of the days when drop/add consisted of standing in lines for the classes that were needed; my how things have certainly changed.. Cheap Jerseys free shipping

wholesale nfl jerseys Sometimes leaving lots of empty space in the photo also works well. You might take a picture of something that fills two thirds of the photo for effect. Make sure to get close enough to your subject so they fill up at least a third of the viewfinder or frame. wholesale nfl jerseys

wholesale jerseys « How do you put a time limit on something like that? » Garnett said. « And then, too, I thought he wasn’t celebrated the proper way. You have high school banners, you have (expletive) hockey banners (hanging in the rafters). I love my family. And love my friends. I am so blessed. wholesale jerseys

Cheap Jerseys china There seems to be some organization by position: quarterbacks near the front to the left of center, defensive backs by the right sideline, linemen toward the back of the pack. The four kickers cluster on a rear line. Facing the team is number 56, Al Wilson, the captain and starting middle linebacker Cheap Jerseys china.

brings us back to the porch

Which brings us back to the porch of Dobie’s farmhouse near Dripping Springs, an idyllic spot set aside for winners of the Dobie Paisano Fellowship to think and write (and these days ignore the encroaching nearby development). Instead, Meyer, McGreevy, and Shipman get « created by » and « executive producer » credit on The Son. « It’s been surreal and such a long journey, » says Meyer, who got down in the dirt and sweat with the cast during filming..

wholesale nfl jerseys Nelson delivers his pregame speech is spot on. Nelson’s team is from an old, dying steel town, and it’s about to play a big game against a rival school that is the product of a wealthy suburban merger. Nelson plays on that theme in a crude way this forum won’t allow me to describe. wholesale nfl jerseys

cheap nfl jerseys A team, well, every team has its struggles. I sure if you talk to the guys who won the World Series last year, they probably tell you there were some things they could do better. Every team has its thing. There are not many bills that pass with overwhelming bi partisan support these days (378 to 48) and it is a tribute to Chairman Goodlatte, Ranking Member Conyers, Congressman Doug Collins and Congresswoman Judy Chu and their staff who worked deliberately and effectively to pass this legislation. Almost as long lived as photography itself,wholesale jerseys from china PPA roots date back to 1869. It assists nearly 30,000 members through protection, education and resources for their continued success. cheap nfl jerseys

Cheap Jerseys from china Like the individual strategies, the portfolio construction and risk management process continues to evolve as it benefits from Campbell significant commitment to ongoing research. In our experience, an effective risk management strategy is critical to the successful implementation of a managed futures strategy. With more than 40 years of trading under our belt, we have been able to refine our approach to managing risk to incorporate lessons learned over an enormous range of macro environments. Cheap Jerseys from china

wholesale nfl jerseys from china After launching in the July 2016, Yoga Haven founders Lim and Honey Tejero set up its first partnership with Crossings Supportive Housing, part of St. Jude Ranch for Children. The program serves homeless youth 18 to 25 years old with a place to live as they go to school or work toward making themselves self sufficient.. wholesale nfl jerseys from china

wholesale jerseys BY EMRYS ELLER Many LGBT teens, especially from the South and Midwest, flee violence and rejection in conservative homes. Social workers say that those in the western United States often head to San Francisco while kids from the East come to New York City. Many of these kids end up homeless on city streets where they face danger and stigma similar to what they fled.. wholesale jerseys

Cheap Jerseys china Notes: Former Tennessee QB Tyler Bray is getting his chance with the Chiefs after going undrafted. « I knew I was going to have to earn my way, regardless of if I got drafted or not, » he said. « I’m just looking forward to playing and hopefully learning the system. ». Cheap Jerseys china

wholesale jerseys from china Made four Pro Bowls in the 1980s and played 278 NFL games. Bruce made 292 starts, a league record for a non kicker until Brett Favre broke it this season. He was named to 14 Pro Bowls and was a seven time first team all pro.. One way to deal with slopes is to play every putt as if it were straight. This approach seems contradictory, but Greg Norman relies on it when dealing with a sloping green. Norman, one of the tour top money winners, uses this method when confronted with a sloping green. wholesale jerseys from china

Cheap Jerseys free shipping Reg reads In Part: Plates to be Unobstructed; 3.03 A number plate must be kept entirely unobstructed and free from dirt or foreign material. This is described under section 83.1 of the act. I suggest the police should start enforcing this part of the act before someone rear ends a vehicle with bikes/bike https://www.cheapjerseyseller.com/ racks covering plates and or rear brake/signal lights. Cheap Jerseys free shipping

cheap jerseys Since 1958, Congress has generously provided for our ex presidents, including transition money for office and staff expenses, good for seven months after leaving office, as well as Secret Service protection for life. To Carter credit, however, of all the modern presidents, he cashes in the least, if he can be said to at all. He rarely accepts speaking fees, and when he does he usually donates the proceeds to his charitable foundation cheap jerseys.

Voyage autour du monde